Après Bac+3/4

Les études pour être botaniste

Quelles études pour être Botaniste ?

Le botaniste est un scientifique de haut niveau qui fait de la biologie végétale sa spécialité. Il étudie les végétaux (plantes, fleurs, fruits, légumes, arbres), que ce soit en laboratoire ou dans le milieu naturel, dans la perspective d’en définir les vertus ou, éventuellement, les dangers. Le botaniste joue un rôle principal dans la protection et la conservation des végétaux.

Le métier de botaniste, plus en détails

Le botaniste est un chercheur. Il est de ce fait partagé entre le travail en laboratoire et celui sur le terrain. La mission du botaniste consiste, sur le terrain, à dresser des inventaires d’espèces de plantes et d’arbres ainsi que de fleurs, établir des cartographies botaniques des zones de travail dont il est chargé et prélever des échantillons destinés à être étudiés en laboratoire. De retour dans ce dernier, le botaniste analyse donc les échantillons qu’il a prélevés, prépare les conditions nécessaires à une culture en labo et organise des collections de plantes séchées à des fins d’études et de recherche. Il effectue un comparatif entre ses observations de terrain et le résultat obtenu en laboratoire. Enfin, il couronne son travail par la rédaction d’un rapport contenant ses conclusions.

Le botaniste enseigne également dans les établissements d’enseignement supérieur et mène des projets de recherche dans un établissement scientifique et technologique d’utilité publique. Certains botanistes publient des articles dans des magazines scientifiques et animent des conférences et des séminaires. C’est un métier qui nécessite persévérance et rigueur.

Quelles études pour devenir Botaniste ?

Il faut savoir qu’un bac+8 est le minimum requis pour devenir botaniste. La filière universitaire est le cursus le plus courant. Le doctorat se prépare en 3 ans au moins, après un master de recherche (bac + 5) dans une école doctorale. Le candidat au doctorat est amené à rédiger une thèse sous la supervision d’un directeur de thèse.

Souvent, après l’obtention de son doctorat, le jeune chercheur devra effectuer un CDD post-doctorant (bac + 11). Il est également possible de suivre des formations dispensées par les écoles d’ingénieur spécialisées en biologie ainsi que par les écoles d’agronomie.

Previous ArticleNext Article

On s’est tous déjà demandé quelles etudes choisir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *