Trouver et intégrer
le bon diplôme
en quelques clics

Quel diplôme choisir ?

Bien choisir son orientation n’est pas toujours simple, surtout lorsque l’on découvre la jungle des formations et diplômes existants. Acquis à la fin de vos études, le diplôme atteste votre niveau et vos compétences dans un domaine spécifique. Délivré par les autorités nationales compétentes, il peut être un diplôme national, un diplôme d’Etat ou un diplôme universitaire. En France, le Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation les classe en 7 catégories allant du CAP/BEP au Doctorat et à l’habilitation à diriger des recherches. Du niveau Bac (à l’exception du CAP et du BEP qui sont proposés dans des lycées professionnels) au niveau Bac+8, les diplômes d’études supérieures sont indispensables sur votre CV pour attester vos qualifications professionnelles. 

Souvent difficile pour les jeunes, le choix d’un diplôme est propre à chacun. Il doit, en effet, correspondre à vos aspirations professionnelles futures en plus de vos goûts personnels. En fonction du métier auquel vous aspirez, sachez que les diplômes ne sont pas les seules certifications reconnues. 

Titres certifiés et labels, quels sont-ils ?

Outre les diplômes dits classiques, d’autres certifications et titres certifiés vous permettent de valoriser votre formation et sa qualité d’enseignement. Pour vous éclairer dans votre choix d’études supérieures, nous décryptons les différentes sortes de certificats. Sachez qu’il existe deux catégories de labels : ceux attribués par les organismes privés (les labels) et ceux reconnus par l’État (les reconnaissances nationales).

Les labels :

  • AACSB : synonyme d’excellence, cette certification américaine spécialisée dans le management accrédite plus de 21 critères axés sur la pédagogie, le niveau académique, le recrutement des candidats… ; 
  • AMBA : d’origine britannique, ce label certifie les formations des écoles de commerce de type MBA ; 
  • EPAS : délivré par l’agence européennes EFMD, ce titre européen labellise un programme comme, par exemple, le PGE (Programme Grande École) ;
  • EQUIS : remis par la même agence que le label précédent, il garantit le niveau des écoles de commerces en se basant sur leurs activités professionnelles, leurs formations, leur RSE…

Les reconnaissances nationales : 

  • les Titres certifiés inscrits au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) sont délivrés par le Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle. Ils attestent la réussite de votre parcours scolaire et valorisent votre opérationnalité post-études ;
  • le Visa du Ministère de l’Éducation Nationale est accordé aux écoles reconnues par l’État quel que soit leur secteur. Attribué à l’élite de l’enseignement supérieur, il accrédite certains critères, à savoir la qualité du contenu du cursus et la pédagogie choisie par le corps enseignant. 

Quelques conseils

Voici quelques conseils pour bien choisir votre diplôme : 

  • veillez bien au niveau de votre diplôme et à ses équivalences afin de vérifier qu’il correspond bien à vos perspectives d’avenir ; 
  • avant de vous inscrire dans une formations, étudiez attentivement les débouchés possibles et le marché du travail pour voir s’il s’agit d’un secteur porteur ou en tension ; 
  • selon votre projet professionnel, assurez-vous du type de formation choisie (alternance, VAE…) car chaque diplôme offre des avantages. 

Maintenant que vous en savez plus sur le monde des études supérieures, il ne vous reste plus qu’à choisir quel diplôme correspond le mieux à vos attentes ! 

Liste des diplômes les plus recherchés

Bac professionnelDiplôme école d’Ingénieur
BachelorDiplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion
Bachelor Universitaire de TechnologieLicence professionnelle
Brevet de technicien supérieurMaster
Certificat d’Aptitude ProfessionnelleMaster of Business Administration
Classe préparatoireMaster of Science
Diplôme de Comptabilité et GestionMastère spécialisé

Diplôme de niveau 4 (Bac + 0)

Diplôme Bac de l’Éducation et Enseignement supérieur :

  • Baccalauréat général : En France, le baccalauréat, souvent appelé bac1, est un diplôme national sanctionnant la fin des études secondaires générales,
  • Baccalauréat technologique (créé en 1968 en baccalauréat de technicien) : Le baccalauréat technologique est l’une des trois voies du baccalauréat français. Il compte actuellement huit filières. La pédagogie des enseignements repose sur les raisonnements inductifs et l’expérimentation.
  • Baccalauréat professionnel (créé en 1985) : Le baccalauréat professionnel (souvent abrégé bac pro) est une des trois filières du baccalauréat français. Il a été mis en place par la loi programme du 23 décembre 1985 sur l’enseignement technologique et professionnel. Le baccalauréat professionnel est obtenu en trois ans après la fin de la classe de troisième des collèges ou deux ans après le certificat d’aptitude professionnelle (CAP) ou le brevet d’études professionnelles (BEP).
  • Brevet des métiers d’art (BMA) : Le brevet des métiers d’art (BMA) est un diplôme national français d’études secondaires et d’enseignement professionnel qui a pour but de promouvoir l’innovation, de conserver et transmettre les techniques traditionnelles. Il est de niveau 4, enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles.
  • Brevet professionnel (BP) : Le brevet professionnel (BP), ou brevet professionnel agricole (BPA), est un diplôme national français de niveau 4 au RNCP. Il peut être obtenu par l’apprentissage, la formation continue ou la validation des acquis de l’expérience (VAE).
  • Certificat de fin d’études secondaires (CFES) : En France le Certificat de fin d’études secondaires (CFES) existe depuis 1995. C’est une certification délivré à la fin de l’enseignement secondaire en cas d’échec à l’épreuve du baccalauréat. Un certificat de fin d’études permet de justifier du « niveau bac ». Son obtention est mentionné sur le relevé de notes du baccalauréat pour les candidats ayant échoué aux épreuves de rattrapage, aussi appelées épreuves du second groupe.
  • Diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU) créé le 3 août 1994 : En France, le diplôme d’accès aux études universitaires est un diplôme préparé dans une université, dans le but d’obtenir une équivalence au baccalauréat.
  • Mention complémentaire (MC4) de niveau 4 : Une mention complémentaire (MC) est un diplôme professionnel français se préparant après un CAP, un BEP ou un baccalauréat professionnel.
  • Examen spécial d’entrée à l’université (crée le 14 septembre 1969).
  • Titre professionnel (TP) de niveau 4 (32 titres répertoriés) : Le titre professionnel (TP) est un titre certifié français (ou certification professionnelle) délivré au nom de l’État, par le ministère du Travail. Ce titre atteste que son titulaire maîtrise les compétences, aptitudes et connaissances permettant l’exercice d’activités professionnelles qualifiées.

Diplôme Bac dans le secteur de l’Agronomie

  • Brevet professionnel agricole (BPA), similaire à un BP : Le brevet professionnel (BP), ou brevet professionnel agricole (BPA), est un diplôme national français de niveau 4 au RNCP. Il peut être obtenu par l’apprentissage, la formation continue ou la validation des acquis de l’expérience (VAE).
  • Brevet technique des métiers (BTM) et brevet technique des métiers supérieur (BTMS) : Le brevet technique des métiers (BTM) est une certification de l’enseignement professionnel français, créée et délivrée par la chambre de métiers et de l’artisanat. Il donne une qualification d’ouvrier ou d’employé qualifié de niveau 4 dans un métier déterminé.
  • Brevet de maîtrise (BM) et brevet de maîtrise supérieur (BMS) : Le brevet de maîtrise (BM) est une certification de l’enseignement professionnel français, créée et délivrée par la chambre de métiers et de l’artisanat. Il donne une qualification d’ouvrier ou d’employé qualifié de niveau 4 dans un métier déterminé.
  • Certificat de capacité technique agricole et rurale (CCTAR).
  • Certificat de spécialisation (CS) de niveau 4 : Le certificat de spécialisation (CS) est une certification professionnelle française délivrée par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) du Ministère du Travail.

Diplôme Bac dans le secteur de l’Armée :

  • Assistant comptable : comptabilité/gestion des matériels.
  • Assistant de gestion et d’administration du personnel.
  • Chef d’équipe de surveillance et d’intervention.
  • Cynotechnicien de sécurité et de surveillance.
  • Gestionnaire logistique, stockage et répartition de matériels et d’ingrédients.
  • Interprète, analyste en sciences et techniques de l’image.
  • Maintenicien aéronautique/option armement/aérostructure.
  • Moniteur d’entraînement physique militaire et sportif.
  • Secrétaire assistant de direction.
  • Technicien de maintenance de systèmes énergie propulsion/information et de télécommunications/maintenance en installations automatisées.

Diplôme Bac dans le secteur de la Culture :

  • Artiste-licier.
  • Certificat d’études chorégraphiques/musicales/théâtrales (CEC), (CEM), (CET) : Le Certificat d’études (CE), dispense d’un enseignement initial dans les disciplines de la musique, de la danse et du théâtre sous le contrôle du ministère de la Culture1. Ces diplômes peuvent être obtenus par la voie de la formation initiale ou continue, par la voie de l’apprentissage ou, en tout ou partie, par la validation des acquis de l’expérience. Ces diplômes sont inscrits de droit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).
  • Diplôme d’études chorégraphiques/musicales/théâtrales (DEC), (DEM), (DET).
  • Diplôme national d’orientation professionnelle d’art dramatique/danse/musique (DNOP) : Le Diplôme national d’orientation professionnelle (DNOP), dispense d’un enseignement initial et supérieur dans les disciplines de la musique, de la danse et du théâtre sous le contrôle du ministère de la Culture.
  • Diplôme visé d’animateur musical et scénique.
  • Restaurateur spécialité en rentraiture.
  • Musicien interprète des musiques actuelles (MIMA) reconnu au RNCP en 2008 : Le MIMA – Musicien interprète des musiques actuelles est un certificat délivré par la FNEIJMA – Fédération nationale des écoles d’influence jazz et des musiques actuelles. Ce certificat, le premier créé en France à destination des artistes musiciens des musiques actuelles, a été enregistré au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) de 2008 à 2020 (niveau IV de la nomenclature des niveaux de formation – NSF 133).

Diplôme Bac dans le secteur de la Justice :

  • Capacité en droit (créé le 13 mars 1804) : Le certificat de capacité en droit (CAPD) est un diplôme national universitaire de niveau 4 (IV, baccalauréat), créé par Napoléon Ier en 1804, conçu à l’origine pour former les officiers ministériels.
  • Formation de secrétaire administratif de l’administration pénitentiaire.
  • Formation de technicien de l’administration pénitentiaire.

Diplôme Bac dans le secteur de la Santé :

  • Certificat de capacité de prélèvements sanguins.
  • Diplôme national de thanatopracteur.

Diplôme Bac dans le secteur du Social :

  • Brevet d’État d’alpinisme – diplôme d’accompagnateur en moyenne montagne.
  • Brevet d’État d’éducateur sportif (BEES) de 1er degré : Le brevet d’État d’éducateur sportif (BEES) français concerne les personnes majeurs et titulaire du module de Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1) (loi du 16 juillet 1984, puis Code du Sport, Livre II, article L. 212-1). Ce diplôme a été remplacé par le diplôme d’État du BP JEPS, DEJEPS et DESJEPS spécialité éducateur sportif.
  • Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) abroge par décret du 14 mars 1986 le BEATEP : Le brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BP JEPS) est un diplôme d’État créé par le ministère français chargé de la jeunesse, de l’éducation populaire et des sports de niveau 4 (IV) enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Ce dernier est délivré au titre d’une spécialité (métier d’animateur socioculturel ou d’éducateur sportif).
  • Diplôme d’État de moniteur-éducateur (DEME) (remplace depuis 2007 le certificat d’aptitude aux fonctions de moniteur-éducateur (CAFME)).
  • Diplôme d’État de moniteur éducateur.
  • Diplôme d’État de technicien de l’intervention sociale et familiale (DETISF).
  • Diplôme d’études sociales (DES).
  • Formation professionnelle d’établissement (FPE).

Diplôme Bac dans le secteur du Transport :

  • Brevet pour l’exercice de la profession d’enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière (BEPECASER) : Le BEPECASER, acronyme de Brevet pour l’Exercice de la Profession d’Enseignant de la Conduite Automobile, est un diplôme d’État français de niveau IV, nécessaire pour pouvoir exercer la profession d’enseignant de la conduite automobile en France. L’obtention du BEPECASER est la condition sine qua non pour pouvoir enseigner ; une autorisation d’enseigner délivrée par le préfet est obligatoire pour exercer. Le BEPECASER, diplôme nécessaire à l’enseignement de la conduite des véhicules légers (permis B) est considéré comme le « tronc commun ». Il est complété par deux mentions spécifiques : la mention deux-roues et la mention groupe lourd.
  • Brevet d’initiation aéronautique.

Diplôme de niveau 5 (Bac + 2)

Diplôme Bac+2 de l’Éducation et Enseignement supérieur :

  • Brevet de technicien supérieur (BTS) : Le brevet de technicien supérieur (BTS), aussi appelé brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) ou brevet de technicien supérieur maritime (BTSM) est un diplôme national de l’enseignement supérieur professionnel français créé par le décret du 26 février 1962. Ce diplôme se prépare en deux ans après un diplôme de niveau 4, le baccalauréat n’est pas obligatoire3 contrairement aux filières universitaires. Le BTS se prépare dans une section de technicien supérieur (STS).
  • Diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) : Le DEUST est une formation professionnalisante, elle peut être réalisée en alternance et est ciblée sur un secteur particulier (informatique, traitement des eaux, etc.).
  • Diplôme national des métiers d’arts et du design (DNMADE) : Le diplôme national des métiers d’art et du design (DNMADE) est un diplôme national de l’enseignement supérieur français conférant à son titulaire le grade de licence. Il est créé en 20181. Il peut être délivré par des établissements non universitaires comme des établissements d’enseignement supérieur privés.
  • Titre professionnel (TP) de niveau 5 (16 titres répertoriés) : Le titre professionnel (TP) est un titre certifié français (ou certification professionnelle) délivré au nom de l’État, par le ministère du Travail. Ce titre atteste que son titulaire maîtrise les compétences, aptitudes et connaissances permettant l’exercice d’activités professionnelles qualifiées1.

Diplôme Bac+2 dans le secteur de l’Agronomie :

  • Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) : Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS), aussi appelé Brevet de Technicien Supérieur Agricole (BTSA) ou Brevet de Technicien Supérieur Maritime (BTSM) est un diplôme national de l’enseignement supérieur professionnel français créé par le décret du 26 février 1962. Ce diplôme se prépare en deux ans après un diplôme de niveau 4, le baccalauréat n’est pas obligatoire contrairement aux filières universitaires. Le BTS se prépare dans une section de technicien supérieur (STS).
  • Certificat de spécialisation (CS) de niveau 5 : Le certificat de spécialisation (CS) est une certification professionnelle française délivrée par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) du Ministère du Travail.
  • Certification « un des meilleurs ouvriers de France » (MOF), diplôme professionnel : Meilleur ouvrier de France (MOF) est un titre décerné uniquement en France par catégorie de métiers dans un concours entre professionnels. Ce concours (plutôt un examen, sans limite de lauréats) est organisé depuis 1924 tous les trois ou quatre ans par le COET-MOF et reconnu en tant que titre certifié de niveau III (bac+2) par le ministère du Travail. Le président de la République française est de la confrérie par son titre MOF ex officio.

Diplôme Bac+2 dans le secteur de l’Armée :

  • Chef d’équipe de maintenance de systèmes énergie propulsion/information et télécommunications/installations automatisées/maintenance en aérostructure ou naval/production audiovisuelle/logisticien d’entreposage/cynotechnique/interprétation et d’analyse d’images.
  • Comptable des services financiers.
  • Coordonnateur en prévention et lutte contre les sinistres et les incendies.
  • Formation des officiers mariniers.
  • Gestionnaire des ressources humaines.
  • Maintenicien-chef en aéronautique.
  • Moniteur-chef d’entraînement physique militaire et sportif.
  • Prévisionniste-météorologiste-océanographe.
  • Responsable d’équipes de surveillance et d’intervention.

Diplôme Bac+2 dans le secteur de la Culture :

  • Certificat d’études d’arts plastiques.
  • Classe d’art dramatique.
  • Cycle d’enseignement supérieur en danse jazz.
  • Diplôme de régisseur technicien de spectacles.
  • Diplôme d’État de professeur de danse/musique/d’art dramatique/cirque/théâtre.
  • Diplôme certifié d’État de perruquier maquilleur plasticien.
  • Diplôme professionnel de l’Alliance française de Paris/français langue étrangère (DPAFP-FLE).
  • Diplôme professionnel en infographie (DPI).

Diplôme Bac+2 dans le secteur de la Justice :

  • Diplôme d’État d’éducateur technique spécialisé.
  • Formation de directeur technique de l’administration pénitentiaire.
  • Formation de lieutenant pénitentiaire.

Diplôme Bac+2 dans le secteur de la Santé :

  • Diplôme d’État d’audioprothésiste.
  • Diplôme d’État de psychomotricien.
  • Diplôme de préparateur en pharmacie hospitalière (PPH).

Diplôme Bac+2 dans le secteur du Social :

  • Diplôme d’État supérieur la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (DESJEPS) : Le diplôme d’État de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (DEJEPS) est un diplôme d’État de cadre inscrit au niveau III du répertoire national des certifications professionnelles (art. D212-51 du code du sport)1. Ce diplôme atteste de l’acquisition d’une qualification dans l’exercice d’une activité professionnelle de coordination de plusieurs équipements et d’encadrement à finalité éducative dans les domaines d’activités physiques, sportives, socio-éducatives ou culturelles.
  • Diplôme d’État relatif aux fonctions d’animation (DEFA) : Le diplôme d’État relatif aux fonctions d’animation (DEFA) est un diplôme utilisé en France dans l’animation socioculturelle il est en cours de remplacement par le DEJEPS et DESJEPS (Diplôme d’État et Diplôme d’État Supérieur de la Jeunesse, l’Éducation Populaire et le Sport). Diplôme de niveau 3, permet à son titulaire d’être cadre et de diriger des structures socioéducatives ou culturelles.
  • Diplôme d’État d’alpinisme.
  • Diplôme d’État de ski – moniteur national de ski alpin ou nordique de fond : Le diplôme d’État de ski – moniteur de ski alpin anciennement cursus BEES ski alpin, permet d’encadrer la pratique du ski alpin et de ses dérivés durant toute la progression technique du skieur.
  • Diplôme professionnel de professeur des écoles (attribué par le Recteur d’académie après un an de stage).
  • Diplôme d’État d’assistant de service social (DEASS).
  • Diplôme d’État d’éducateur spécialisé (DEES).
  • Diplôme d’État d’éducateur technique spécialisé (DEETS) (CAFETS jusqu’en 2005).
  • Diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE).
  • Diplôme d’État de conseiller en économie sociale familiale (DECESF) : Le diplôme de conseiller en économie sociale familiale est une formation professionnelle accessible aux titulaires du Brevet de Technicien Supérieur en économie sociale familiale et aux professionnels du champ social (D.U.T. C.S. – D.E. A.S.S.- D.E. E.S.- D.E. E.T.S.- D.E. E.J.E.).

Diplôme Bac+2 dans le secteur du Transport :

  • Brevet de pilote professionnel d’hélicoptère.
  • Certificat d’aptitude à l’enseignement aéronautique.
  • Pilote de transport (CPL/IR avion et hélicoptère).

Diplôme de niveau 6 (Bac + 3)

Diplôme Bac+3 de l’Éducation et Enseignement supérieur :

  • Diplôme national de Licence : En France, le diplôme national de licence, parfois désigné par le sigle DNL, est délivré par un établissement public d’enseignement supérieur comme une université, trois ans après l’obtention du baccalauréat. Le DNL vaut 180 ECTS et confère le grade du même nom. La licence est à la fois un diplôme national et un grade universitaire de premier cycle de l’enseignement supérieur. L’obtention de la licence permet la poursuite des études universitaires vers le diplôme national de master. Le grade de licence peut être délivré par des établissements non universitaires comme les établissements d’enseignement supérieur privés
  • Diplôme national des métiers d’arts et du design (DN MADE), créé en 2018 : Le diplôme national des métiers d’art et du design (DNMADE) est un diplôme national de l’enseignement supérieur français conférant à son titulaire le grade de licence. Il est créé en 2018. Il peut être délivré par des établissements non universitaires comme des établissements d’enseignement supérieur privés.
  • Diplôme de comptabilité et de gestion (DCG), créé en 2008 : En France, le diplôme de comptabilité et de gestion (DCG), anciennement dénommé Diplôme d’études comptables et financières (DECF), est un diplôme d’État dans le domaine de la comptabilité et de la gestion, sanctionnant trois années d’études supérieures après le baccalauréat. Ce diplôme confère à son détenteur le grade de licence. Il s’inscrit dans le cursus de l’expertise comptable.
  • Bachelor universitaire de technologie (BUT) : Le bachelor universitaire de technologie (BUT), est un diplôme national de l’enseignement supérieur français créé en 2019 sanctionnant les trois premières années d’études dans un institut universitaire de technologie (IUT). Ce diplôme est issu de la fusion entre le diplôme universitaire de technologie (DUT) et la licence professionnelle pour devenir un diplôme de trois ans conférant 180 crédits ECTS.

Diplôme Bac+3 dans le secteur de l’Agronomie :

  • Certificat d’études supérieures paysagères.

Diplôme Bac+3 dans le secteur de l’Armée :

  • Atomicien de propulsion navale.
  • Chef de groupe des opérations incendie et de lutte contre les sinistres.
  • Chef de projet en informatique.
  • Diplôme de l’École militaire interarmes.
  • Diplôme de premier cycle de l’École polytechnique : L’École polytechnique, couramment appelée Polytechnique et surnommée en France l’« X », est l’une des 204 écoles d’ingénieurs françaises accréditées au 1er septembre 2020 à délivrer un diplôme d’ingénieur
  • Diplôme d’élève pilote de ligne/gestion de la sécurité et exploitation aéronautique de l’école nationale de l’aviation civile.
  • Diplôme d’officier chef de quart machine/chef mécanicien de l’école nationale supérieure maritime.
  • Responsable d’études et de travaux en hygiène, sécurité et conditions de travail/production mécanique/travaux en pyrotechnie.
  • Responsable de l’ingénierie des systèmes d’information et de communication.
  • Responsable de système global de navigation.
  • Responsable technique d’analyse et de contrôle qualité armes nucléaires.
  • Responsable technique en instrumentation automatisme et électronique de puissance.

Diplôme Bac+3 dans le secteur de la Culture :

  • Certificat d’études supérieures d’arts plastiques.
  • Chef de projet multimédia (IESA).
  • Diplôme d’architecte d’intérieur/designer d’environnement (bac +4) : En France, comme dans la grande majorité des pays, les études en architecture durent cinq ans et se déroulent dans l’une des vingt Écoles nationales supérieures d’architecture (ENSA), placées actuellement sous la tutelle du ministère de la Culture. Les études d’architecture dans les ENSA sont organisées en trois cycles Licence-Master-Doctorat.
  • Diplôme d’État de professeur de musique.
  • Diplôme d’études en architecture34
  • Diplôme de l’ENSATT.
  • Diplôme de l’ENS Louis-Lumière.
  • Diplôme de mise en scène-dramaturgie (ESAD).
  • Diplôme de muséologie de l’École du Louvre.
  • Diplôme de scénographie costumes.
  • Diplôme du premier cycle de l’École du Louvre.
  • Diplôme national d’art (DNA) : Le diplôme national d’art (DNA), sanctionne trois années d’enseignement post-baccalauréat dans les écoles supérieures d’art de France. Une première année dite “propédeutique” et deux années dites de “programmes”. Ce diplôme est née en 2014 de la fusion entre le DNAP et DNAT. Le diplôme du DNA est délivré à partir de la session 2016 dans les écoles d’art de France.
  • Diplôme universitaire de musicien intervenant (DUMI) : Le diplôme universitaire de musicien intervenant (DUMI) a été créé en France en 1984 par les ministères de la Culture et de l’Éducation nationale. On appelle musicien intervenant le détenteur de ce diplôme (parfois appelé Dumiste car détenteur du DUMI).
  • Diplôme national supérieur professionnel (DNSP) d’artiste de cirque (DNSP-AC), de comédien (DNSPC), de danseur (DNSPD) ou de musicien (DNSPM) : Le diplôme national supérieur professionnel (DNSP) est un diplôme décerné par différentes institutions en France dans les disciplines de la musique, de la danse ou du théâtre. Ces diplômes sont sous le contrôle du ministère de la Culture1. Ils peuvent être obtenus par la voie de la formation initiale ou continue, par la voie de l’apprentissage ou, en tout ou partie, par la validation des acquis de l’expérience. Ces diplômes sont inscrits de droit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)

Diplôme Bac+3 dans le secteur de la Justice :

  • Formation d’éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse.
  • Formation de conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation.
  • Formation de directeur des services pénitentiaires (directeur de prison).
  • Formation de greffier des services judiciaires/en chef des services judiciaires.
  • Diplôme de l’Institut des Métiers du Notariat (DIMN).
  • Diplôme universitaire professionnel d’enquêteur privé (DUP, diplôme universitaire).

Diplôme Bac+3 dans le secteur de la Santé :

  • Certificat de capacité orthoptiste
  • Diplôme d’État de technicien de laboratoire médical
  • Diplôme d’État d’infirmier de bloc opératoire.
  • Diplôme d’État de puéricultrice.
  • Diplôme d’État de pédicure-podologue.
  • Diplôme de cadre de santé-sage-femme.
  • Diplôme de formation générale en sciences médicales/pharmaceutiques/odontologiques/maïeutiques36
  • Diplôme d’État d’infirmier : Le diplôme national supérieur professionnel (DNSP) est un diplôme décerné par différentes institutions en France dans les disciplines de la musique, de la danse ou du théâtre. Ces diplômes sont sous le contrôle du ministère de la Culture1. Ils peuvent être obtenus par la voie de la formation initiale ou continue, par la voie de l’apprentissage ou, en tout ou partie, par la validation des acquis de l’expérience. Ces diplômes sont inscrits de droit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)
  • Diplôme d’État d’ergothérapeute : L’ergothérapie est une profession de la santé visant la promotion de la santé et du bien-être des individus et des communautés, au travers de leurs occupations. Elle soutient les personnes dans la réalisation de ce qu’elles souhaitent ou doivent faire, en intervenant sur les composantes de l’individu, de l’activité ou de l’environnement physique ou social
  • Diplôme d’État de manipulateur en électroradiologie médicale
  • Diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique (DTS) : Le Diplôme de technicien supérieur ou DTS est un diplôme attestant une qualification professionnelle, généralement délivré après trois ans d’études.

Diplôme Bac+3 dans le secteur du Social :

  • Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement des jeunes sourds.
  • Certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale (CAFERUIS).
  • Diplôme d’État de médiateur familial (DEMF).
  • Titre de responsable d’établissement de l’économie sociale et solidaire (REESS).
  • Brevet d’État d’éducateur sportif (BEES) de 2e degré.
  • Diplôme d’État d’alpinisme – guide de haute montagne.
  • Diplôme d’État de ski – moniteur national de ski alpin ou nordique de fond.
  • DEDPAD : Diplôme d’état de directeur de projet d’animation et de développement : Le Diplôme d’État supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (DESJEPS) est un diplôme d’État délivré par le directeur régional de la jeunesse et des sports1. Ce diplôme est préparé en alternance soit par la formation initiale, l’apprentissage ou la formation continue.

Diplôme Bac+3 dans le secteur du Transport :

  • Brevet de pilote de ligne d’hélicoptère.
  • Brevet de second capitaine.
  • Brevet de second mécanicien 8000 kW.
  • Pilote de ligne (ATPL avion et hélicoptère).

Diplôme de niveau 7 (Bac + 5)

Diplôme Bac + 5 de l’Éducation et Enseignement supérieur :

  • Diplôme national de Master : Le diplôme national de master, parfois désigné par le sigle DNM, est délivré par un établissement public d’enseignement supérieur comme une université, deux ans après l’obtention du diplôme national de licence. Il vaut 120 ECTS et confère le grade du même nom.
  • Diplôme d’ingénieur
  • Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) : En France, le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG), anciennement dénommé Diplôme supérieur d’études comptables et financières (DESCF), est un diplôme d’État dans le domaine des métiers du chiffre créé en 2006, sanctionnant cinq années d’études supérieures après le baccalauréat. Ce diplôme confère à son détenteur le grade de Master. Il s’inscrit dans le cursus de l’expertise comptable.
  • Diplôme des Instituts d’Etudes Politiques (Sciences Po)
  • Diplômes des écoles normales supérieures (ENS)

Diplôme Bac + 5 dans le secteur de l’Agronomie

  • Certificat d’études approfondies vétérinaires (CEAV) (art. R812-55 du CRPM) : Les études vétérinaires en France sont assurées par quatre grandes écoles spécialisées, les écoles nationales vétérinaires (ENV), situées à Lyon, Maisons-Alfort (Paris), Nantes et Toulouse.
  • Certificat de fin de scolarité des études vétérinaires (art. R812-54 du CRPM).
  • Diplôme d’État de docteur vétérinaire (loi du 31 juillet 1923).
  • Diplôme d’études spécialisées vétérinaires (DESV) (art. R812-55 du CRPM)43.
  • Diplôme d’agronomie approfondie/d’ingénieur agronome (art. R812-39 du CRPM).
  • Diplôme national d’internat des écoles vétérinaires.
  • Diplôme national d’œnologue. (DNO) : Le diplôme national d’œnologue (DNO) est une formation universitaire française axée sur l’œnologie, la science du vin, essentiellement et les disciplines qui l’entourent. Il se prépare en deux ans et fait partie du cursus de formation en viticulture-œnologie.

Diplôme Bac + 5 dans le secteur de l’Armée :

  • Diplôme de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr44, de l’École navale et de l’École de l’air.
  • Expert de la défense en management, commandement et stratégie.
  • Diplôme de qualification supérieure de la gendarmerie (DQSG).

Diplôme Bac + 5 dans le secteur de la Culture :

  • Certificat d’aptitude de professeur d’art dramatique/danse/musique.
  • Créateur concepteur d’expressions plastiques.
  • Diplôme d’arts et techniques du théâtre (ATT).
  • Diplôme d’État d’architecte45.
  • Diplôme de 2e cycle supérieur (D2CS)
  • Diplôme de recherche approfondie de l’École du Louvre.
  • Diplôme de designer textile de l’ENSCI.
  • Diplôme de spécialisation et d’approfondissement en architecture.
  • Diplôme d’État de paysagiste (DEP) (art. R812-27 du CRPM)
  • Diplôme national supérieur d’arts plastiques46 (DNSAP) de l’ENSBA.
  • Diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP).
  • Formation des conservateurs spécialités : archéologie, archives, inventaire général, monuments historiques ou musées.
  • Habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en nom propre (HMONP).

Diplôme Bac + 5 dans le secteur de la Justice :

  • Certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA).
  • Diplôme supérieur du notariat (DSN) : En France, les notaires sont des officiers publics, nommés par décision du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice. Ils sont à ce titre détenteurs d’une parcelle de l’autorité publique. La maîtrise du Droit français tant public que privé étant indispensable, la formation des futurs notaires est donc strictement réglementée afin de conserver une certaine sécurité juridique. Le droit en France étant en perpétuel mouvement, il faut également savoir que le notaire n’arrête pas sa formation une fois son diplôme et sa nomination acquise. La formation durera en effet tout au long de sa carrière.
  • Diplôme de juriste conseil d’entreprise (DJCE) : Le diplôme de juriste conseil d’entreprise (DJCE) est un diplôme de droit des affaires français, obtenu après une année d’études post master. Il est considéré comme l’une des filières d’excellence en droit, au même titre que les magistères et les formations en collège de droit

Diplôme Bac + 5 dans le secteur de la Santé :

  • Certificat d’études en chiropraxie
  • Certificat de capacité d’orthophoniste (depuis 2017).
  • Diplôme d’État de formation approfondie en sciences médicales (DFASM).
  • Diplôme d’État de formation approfondie en sciences pharmaceutiques (DFASP).
  • Diplôme d’État de formation approfondie en sciences odontologiques (DFASO).
  • Diplôme d’État de sage-femme.
  • Diplôme d’État d’infirmier anesthésiste (depuis 2014).
  • Diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute (depuis 2019) : Le diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute forme à la réalisation d’actes de rééducation, d’électro-physiothérapie ou de massage, manuels ou aidés d’appareils adaptés.
  • Diplôme d’État de technicien en analyses biomédicales (DETAB).

Diplôme Bac + 5 dans le secteur du Social :

  • Certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale (CAFDES).
  • Diplôme d’État en ingénierie sociale (DEIS) (diplôme supérieur du travail social jusqu’en 2006) : Le diplôme d’État d’ingénierie sociale, (DEIS) remplace l’ancien diplôme supérieur en travail social (DSTS) depuis 2005. L’apparition de ce nouveau diplôme est lié d’une part à la Réforme LMD (Licence +3/Master +5/Doctorat +8) d’autre part à la nécessité de créer des formats de diplômes favorisant la VAE (Validation des acquis de l’expérience). Ainsi si le DSTS correspond à un niveau maîtrise (bac +4) reconnu au niveau II ; le DEIS se situe lui au niveau master (bac +5) reconnu au niveau I.
  • Diplôme de l’INSEP.

Diplôme Bac + 5 dans le secteur du Transport :

  • Brevet de capitaine.
  • Pilote de ligne.

Diplôme de niveau 8 (Bac + 8 et plus)

Diplôme de Bac+8 de l’Éducation et Enseignement supérieur :

  • Diplôme national de Doctorat : En France, le doctorat est le plus élevé des quatre grades universitaires. Il correspond au grade de docteur et sa collation est attestée par un diplôme national. Celui-ci peut être délivré, au nom de l’État, par les universités ou par d’autres établissements d’enseignement supérieur habilités à cet effet.
  • Diplôme de Conservateur des Bibliothèques (DCB) : Un conservateur des bibliothèques est un cadre de la fonction publique française, chargé de la direction et de l’encadrement des bibliothèques d’État ou territoriales. Ce corps (cadre d’emploi dans la territoriale) comprend deux grades : « conservateur » et « conservateur en chef ». Les conservateurs d’État peuvent être promus dans un corps supérieur, en tant que conservateur général des bibliothèques (dans la fonction publique d’État).
  • Diplôme d’expertise comptable (DEC) : En France, le diplôme d’expertise comptable (DEC) est le diplôme nécessaire à l’exercice de la profession d’expert-comptable, sanctionnant huit années d’études supérieures après le baccalauréat. Néanmoins, il ne s’agit pas d’un doctorat car le mémoire n’est pas une thèse de recherche. Le DEC est de niveau I dans la classification de l’Éducation nationale, qui est le niveau le plus élevé.
  • Diplôme d’études spécialisées (DES)36
  • Diplôme d’archiviste paléographe à l’École nationale des chartes
  • Diplôme d’Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) délivré au-delà du doctorat.

Anciens diplômes supprimés

Filière générale :

  • Diplôme d’études universitaires générales (DEUG) (bac+2).
  • Maîtrise (bac+4).
  • Diplôme d’études approfondies (DEA) (bac+5).
  • Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) (bac+5).

Filière technique et/ou professionnelle :

  • Brevet de technicien (BT) et Brevet de technicien agricole (BTA)
  • Brevet d’études professionnelles (BEP) et Brevet d’études professionnelles agricoles (BEPA)
  • Diplôme d’études universitaires professionnalisées (DEUP) (Bac+2), délivré en IUP.
  • Diplôme universitaire de technologie (DUT) (bac+2)
  • Diplôme national de technologie spécialisé (DNTS)
  • Licence professionnelle (LP) (bac+3)
  • Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) (bac+5).
  • Diplôme de hautes études technologiques (DHET) (bac+5).
  • Diplôme de recherche technologique (DRT) (bac+6).
  • Diplôme national d’arts et techniques (DNAT).
  • Diplôme national d’arts plastiques (DNAP).
  • Diplôme d’État d’ingénierie sociale (DEIS).
  • Maîtrise des sciences et techniques(MST) (bac+4).
  • Maîtrise des sciences de gestion (MSG) (bac+4).
  • Diplôme d’architecte diplômé par le gouvernement (DLPG).
  • Diplôme de premier cycle (DPC) (bac+2).
  • Diplôme de premier cycle économique (DPCE) (bac+2).
  • Diplôme de premier cycle technique (DPCT) (bac+2).
  • Diplôme d’études supérieures appliquées (DESA) (bac+4).
  • Diplôme d’études supérieures économiques (DESE) (bac+4).
  • Diplôme d’études supérieures techniques (DEST) (bac+4).
  • Diplôme supérieur de comptabilité (DSC) (bac+4).
  • Diplôme supérieur de gestion (DSG) (bac+4).
  • Diplôme d’économiste