Comment travailler dans l’humanitaire ?

On vous aide à trouver choisir la formation qui correspond à votre niveau d’études !

Venir en aide aux plus démunis, victimes de catastrophes naturelles ou de conflits politico-militaires est l’objectif principal des missions humanitaires. Face aux nombreuses inégalités dans le monde et aux multiples crises planétaires, l’humanitaire est un secteur porteur de sens. Engagé, passionnant et épanouissant, il plaît à de nombreuses personnes qui, cependant, ne savent pas si elles sauront devenir les entrepreneurs engagés de demain. Pour vous aiguiller dans votre orientation universitaire, puis professionnelle, l’Ecole 3A vous donne toutes les astuces pour réussir dans l’humanitaire.  Alors, comment travailler dans l’humanitaire ? Faut-il suivre une formation ou la simple motivation suffit ? Faire du bénévolat ou du volontariat est-il nécessaire à votre carrière ? 

#1 Suivre une formation adéquat

Pour faire carrière dans le domaine de la solidarité nationale ou internationale, il est préférable de suivre une formation aux métiers de l’humanitaire. Pour toutes les envies, tous les profils et tous les plans de carrière, les formations dans l’humanitaire sont riches et variées. Voici quelques formations possibles pour, plus tard, travailler dans l’humanitaire :

  • la Licence Professionnelle Coopération et Développement International, parcours Chargé de Projets de Solidarité Internationale et Développement Durable ;
  • le Bachelor Coordination du Développement International et Sociétal ;
  • le Master d’Institut d’Etudes Politiques, parcours Gestion des Risques dans les Pays du Sud ; 
  • le Master Management de l’Innovation Sociale ;
  • le Bachelor Coordination de Projets Alternatifs et Solidaires.

Allant du Bac +2 au Bac +8, les formations dans l’humanitaire vous permettent d’acquérir des compétences en gestion, droit, santé, logistique, management, coordination de projets internationaux et solidaires, développement durable ou encore éducation. 

#2 Faire du bénévolat

Avec ou sans diplôme, tout le monde peut faire du bénévolat, il suffit juste d’être motivé ! Le concept du bénévolat s’appuie sur l’engagement libre et personnel de tout un chacun. S’engager dans le bénévolat humanitaire est un gage de motivation pour plus tard faire carrière dans ce domaine, 

En donnant de votre temps gratuitement à des personnes dans le besoin, vous montrez que votre vocation est la protection d’autrui et son bonheur. Assez variés, les domaines d’actions des bénévoles sont la plupart du temps le sport, la santé, l’éducation, la culture, la défense des droits de l’homme et l’écologie.

#3 S’engager dans un service civique

Si vous avez moins de 26 ans (entre 16 ans et 25 ans) et que vous êtes passionné par l’humanitaire, envisagez un Service Civique en France ou à l’étranger ! En tant que volontaire, vous pouvez aussi bien développer un programme éducatif en Argentine, accompagner des personnes à mobilité réduite en France ou donner des cours à des petites filles en Afrique. Effectuer une mission d’intérêt général vous permet de voir ce que signifie réellement les mots “humanitaire” et “solidarité” sur le terrain. 

Signer un contrat avec un organisme d’accueil comme une association, une ONG ou une fondation vous permet de recevoir une indemnité en complément d’une prestation versée par la structure en question. 

#4 Être volontaire pour une mission

Si les acronymes SVE, VSI et VNU vous parlent c’est que vous êtes passionné par le secteur de l’humanitaire ! Ces principes basés sur le volontariat vous permettent de venir en aide à des populations démunies et sinistrées partout dans le monde.

  • SVE : le Service Volontaire Européen vous offre la possibilité de participer à un projet en Europe. Les domaines sont variés : patrimoine, santé, jeunesse, lutte contre l’exclusion… Pour pouvoir y participer, vous devez avoir entre 18 ans et 30 ans et être résident de l’Union Européenne.
  • VSI : le Volontariat de Solidarité Internationale est destiné aux personnes majeures sans emploi. Les actions humanitaires ont toujours lieu en dehors de l’Europe.
  • VNU : pour devenir Volontaire des Nations Unies, vous devez être âgé d’au moins 25 ans et justifier d’un diplôme universitaire. Une fois admis, vous êtes susceptible d’intervenir dans les opérations humanitaires centrées sur l’aide au développement d’un pays.

Trouvez et intégrez votre école en fonction votre niveau d'études, de votre filière et de votre ville